Deux articles ce lundi sur Jurimage

lundi 2 mars 2015

Bonjour à tous,

Pour bien débuter la semaine, deux articles viennent aujourd’hui s’ajouter sur le site JURIMAGE.

Jurimage-copylogo

Un petit bonus, donc, puisque le rythme habituel sera de deux par semaine, un premier le lundi et un second le jeudi. Mais pour entamer cette belle aventure, les abonnés ont donc un article supplémentaire ce lundi.

Il est cette fois question de droit à l’image. Voici les en-têtes des deux articles :

005 - Droit à l'image - Salariés filment d'autres salariéset le second :

005bis - Droit à l'image - Flouter ne suffit pas toujoursA la demande de l’un des premiers abonnés, l’éditeur a également ajouté un onglet « Guide » :

Guide

Nous sommes donc à l’écoute de vos retours.

Pour explorer tout cela, c’est PAR ICI.

Bonne semaine à tous,

                       Joëlle Verbrugge

Catégorie : Droit à l'image, Suggestions de lecture
Mots-clés : , , , , ,

15 réflexions au sujet de « Deux articles ce lundi sur Jurimage »

    • Bonjour,
      Voilà précisément le genre de commentaire qui me rend dingue…
      L’éditeur, sur Jurimage, a fixé le prix de l’abonnement à un tarif très démocratique, soit 1€/article…
      Personne ne vous force à lire… et vous avez sur ce blog-ci pléthore d’articles en libre disposition..

      Les « pauvres » dont vous parlez, exercent malgré tout une profession.. tout comme moi d’ailleurs…

      Donc quelques dizaines de commentaires comme celui-ci encore, et je risque bien d’être confrontée à une vraie réalité : celle qu’il me faut arrêter de partager toute information puisque dès que je souhaite à mon tour vivre de mon métier, je ne reçois que des critiques…

      J’imagine que ce ne sont ni Karl ni Groucho qui, de leur côté, voudront payer mes propres charges sociales…..

    • Je trouve juste honteux que l’on puisse se permettre d’écrire en commentaire ce genre d’idée.
      Me Verbrugge nous OFFRE une quantité impressionnante d’informations, elle est LA SEULE qui écrive des livres juste indispensables pour nos pratiques professionnelles, et quand elle cherche (enfin) un modèle économique viable pour envisager de rentabiliser l’investissement de temps et de connaissances, il y en a encore qui osent se plaindre ?
      C’est petit, c’est ingrat, et inutile au possible !
      Continuez à nous accompagner Mme Verbrugge et courage pour ignorer ces bassesses.

    • Merci…
      ….A vrai dire ce sont plutôt les photographes qui doivent, pour le coup, m’accompagner sur Jurimage.. sinon toutes les belles intentions seront malheureusement inefficaces pour que ce blog-ci perdure également….
      😉

  1. « […] Les « pauvres » dont vous parlez, exercent malgré tout une profession.. tout comme moi d’ailleurs… […] »

    ¶ Les pauvres dont je parle peuvent aussi, bêtement, comme moi (et non comme vous, puisque, hélas tout le monde n’est pas vous) être retraités (?) à moins de mille euros mensuels (822,00 € pour être précisément précis, qui plus est, demeurant dans une location au milieu de nulle part et donc lourdement pénalisé par l’obligation — obligation polluante par là-dessus — de faire face aux charges que représentent un véhicule).

    Donc quelques dizaines de commentaires comme celui-ci encore, et je risque bien d’être confrontée à une vraie réalité : celle qu’il me faut arrêter de partager toute information puisque dès que je souhaite à mon tour vivre de mon métier, je ne reçois que des critiques…

    ¶ Je ne vous agressais pas, très chèèère, vous seriez donc vraiment extrêmement tout à fait complètement très aimable de ne pas mordre non plus. Je questionnais. Il se trouve que, concepteur graphique indépendant et définitivement opposé aux prétendus droits (je rémunère mon travail, pas sa diffusion…), arrivé à mon actuel statut, il va « bien » me falloir me résoudre à vendre mon travail photographique (qui, je pense, peut l’être, même si non-marketing et réellement personnel).

    « […] J’imagine que ce ne sont ni Karl ni Groucho qui, de leur côté, voudront payer mes propres charges sociales….. […] »

    ¶ Sont-ce alors Joëlle ou Verbrugge qui va généreusement me nourrir ?
    Et justement, là-dessus, bon appétit ou bon café.
    (poil à la fée)

    • Bonjour
      Je perçois 800 euros par mois au titre de l’AAH car je suis une personne handicapée du fait d’une maladie auto immune chronique et dégénérative. Pour autant je ne me considère pas comme pauvre et s’il faut payer 7,99 euros par mois pour avoir le privilège de pouvoir lire les articles d’une experte je le ferais sans râler.
      Souvent sur le web on nous dit que le tout gratuit n’a pas de valeur …
      Je sais aussi qu’après un commentaire critique on nous invite à célébrer l’évènement car cela signifie que l’on est sur la bonne voie … de la réussite ! Quand on dérange cela incite à la critique.
      Moi-même j’ai eu à essayer la critique suivant : vous demandez 17 euros pour concevoir une vidéo à la demande (sur le thème qui intéresse mon lectorat) ? Lamentable ! Sous une apparence faussement généreuse vous cherchez à faire du fric sur le dos des malades !
      J’ai fini par rédiger un article qui explique ma situation : je me suis déclarée auto entrepreneur parce que je compte bien pouvoir gagner ma vie grâce à mes blogs.
      Si la maladie me l’avait permis, je serais devenue moi aussi avocate ou juriste d’entreprise. Ma vie aurait été différente.
      Pour ma part, je trouve cela normal de rémunérer pour un travail de qualité !
      Les personnes qui ne souhaitent pas s’abonner au blog n’y sont pas obligées. Ce n’est pas une question d’argent (vu le montant demandé !) mais de choix !

      A la personne qui m’a critiquée j’ai fini par répondre ceci : quand vous allez voir votre docteur généraliste, vous lui dites aussi que c’est lamentable de se faire du fric sur le dos des malades quand il vous demande une 20taine d’euros pour sa consultation médicale ?
      Chrystèle, SEPienne depuis 1982, reconnue en tant que telle que depuis 2007. Auteur du blog la-sep.com

    • Chrystèle, concernant le généraliste :
      sauf erreur, & bien que je ne sois pas constitutionnaliste (!) le préambule de la constitution du 27 octobre 1946 est indexé à la constitution « en cours ».

      On y lit :

      « […] La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur
      développement.
      Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la
      protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs.
      Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence. […] »

  2. « […] C’est petit, c’est ingrat, et inutile au possible ! […] »

    ¶ De même, je ne jugeais ni n’insultais pas l’auteur de cet aimable et si supérieur jugement définitif.
    Bravo et merci…
    Pourvu, au moins, qu’il s’en trouve bien soulagé.
    (poil au nez)

  3. …l’hypoglycémie ne me vaut rien,…

    ¶ « […] EST-ce alors Joëlle ou Verbrugge qui va généreusement me nourrir ? […] »
    ¶ « […] je ne jugeais ni n’insultais l’auteur […] »

  4. Bonjour,

    Je souhaiterai m’abonner, mais j’aime savoir à quoi m’attendre avant de m’engager (ne serait ce que pour un mois).
    Pourriez vous mettre un ou deux articles exemples pour voir à quoi ressemble le contenu et voir la présentation d’un article ?

    Ce que je souhaite connaitre, c’est savoir si Jurimage sera autant orienté que le blog actuel (extrait de loi, jurisprudence, …) ou est ce plus léger type article de magazine.

    Merci

    • Bonjour
      Il s’agit du même type d’articles qu’ici sur le blog, mais plus approfondis encore. ils sont généralement plus longs.
      Entre 3 et 7 pages pour ceux qui ont déjà été mis en ligne.
      Si vous aimez ce que je publie ici, vous aimerez également, voire encore +, ce qui est sur Jurimage.

      Comprenez qu’avec le tarif minimaliste que nous avons prévu, si nous devons en outre offrir aussi du gratuit… 😉
      Mais si au bout d’un mois ceci ne répond pas à vos attentes, vous pouvez vous désabonner d’un click.

      Cordialement

      Joëlle Verbrugge

  5. Courage et patience…. !
    La new letter me suffit à ce jour…
    En revanche, je n hesiterais pas un seul instant à m abonner lorsque cela deviendra nécessaire.
    Au vue de la qualité de la prestation gratuite, la prestation payante doit être aussi de qualité et surtout plus complète.
    Bonne continuation

  6. Beaucoup de polémiques, pour finalement une démarche que chacun appréciera en fonction de ses possibilités financières.
    En tant que photographe amateur, je ne peux qu’adresser des louanges à Joëlle (si ! si!) qui nous offre gratuitement tant d’informations sur ce blog, et, personnellement, ce « niveau » d’information suffit à ma culture générale.
    Je pense que la formule d’abonnement conviendra « plus » à des professionnels (de la photo et/ou du droit) à la recherche d’informations plus détaillées.
    Enfin, comme le disait précédemment Joëlle, rien ne remplace le « vrai » conseil rémunéré que l’avocat(e) donne dans le cadre de ses missions à titre professionnelles.
    A chacun de choisir sa formule en fonction de son attente … et de ses possibilités.
    .:caramel_mou:.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *