Actualités

Auto-entrepreneurs et photographie sociale : comment déclarer les revenus ?

Bonsoir à tous,

Parmi les questions les plus fréquemment posées par les artisans photographe figure notamment celle relative à la façon de déclarer les revenus : prestation de service ou vente de marchandise ?
L’incidence est en effet importante : comme vous le savez, les seuils d’assujettissement obligatoire à la TVA dépendent, précisément, des revenus créés, et sont nettement plus élevés pour les ventes de marchandises que pour les prestations de service.

Cet article ne concerne donc QUE les artisans photographes qui exercent leur activité sous le régime fiscal d’auto-entreprise (aujourd’hui rebaptisé en « micro-entrepreneur », mais les habitudes sont tenaces : l’ancienne appellation continue à s’imposer).

J’ai déjà passé en revue de façon détaillé les seuils dans leur version « 2017 » (même si les taux ont changé plusieurs fois – VOIR ICI).

Je rappelle également – et cela est important ! – que cumuler deux activités en régime fiscal simplifié n’est PAS une solution pour échapper à ces seuils. En effet, il faut totaliser tous les revenus perçus, même si ceux-ci découlent d’activités exercées sous différentes numéros Siret.

Il est donc primordial de savoir ce qui, dans un activité de photographie sociale, peut éventuellement être déclaré en vente de marchandises.

S’agissant de comptabilité et de fiscalité, je préférais donc – pour une explication conforme aux dernières analyses et interprétations du Ministère des Finances – faire appel aux connaissances d’Eric HAINAUT. Comme toujours, lorsque je lui fais part d’une préoccupation récurrente, Eric répond présent avec plaisir.

Aujourd’hui, c’est sous la forme d’une fiche pratique qu’il synthétise les informations nécessaires.

Vous trouverez donc tout ce qu’il vous faut pour déclarer efficacement et légalement vos revenus en cliquant sur le visuel ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à Eric HAINAUT, pour sa réactivité et son efficacité !

                                        Joëlle Verbrugge

8 commentaires sur cet article

  1. Merci pour ces précieuses infos! Par contre quand est il lorsque l’on en auto entrepreneur et que l’on vend des cessions de droit d’utilisation sur des images existantes, comme des photothèques ? Prestations. Ou vente? Parce que c’est un peu comme si l’on avait u e boutique et que l’on vend des marchandises en stocks? Non je me trompe ?

    Merci pour tout en tout cas pour ces conseils et le travail que cela représente !

    1. je ne comprends pas ton questionnement car tu vends tes photos « d’avant » comme un photographe auteur pas comme une boutique car le micro-entrepreneur c’est une personne pas une entité « boutique ».
      Tu ne sera jamais qu’un être humain avec des archives , c’est tout.
      c’est ce que je fait depuis toujours et tout les photographes indépendants font.

  2. Oui mais fiscalement, la vente d’un fichier numérique à une boîte de com ou une entreprise, voir un office de tourisme… ( ex j’ai photographié des paysages, j’ai une photothèque en ligne et une boîte de com souhaite exploiter un ou plusieurs fichiers pour une pub…), c’est une vente de licence d’utilisation, donc déclaration en prestation ou vente de marchandise?

  3. Merci pour cet article très instructif. Qu’en est-il de la vente de fichier numérique ?
    Je sépare les frais de séance photo de la vente de produits. Dans mon cas, le produit peut-être un album, un tirage papier ou un fichier numérique.

    Les frais de séance sont clairement de la prestation, la vente d’album ou de tirage de la vente de marchandise. Mais la vente des fichiers numériques ?

  4. Merci pour tous les précieux conseils prodigués sur ce blog. Actuellement je suis en train de procéder à mon inscription en tant qu’artisan (car j’envisage de proposer des services en photo et vidéo) sur le site CFE. Il faut aussi savoir que j’ai depuis 4 ans une autre activité d’auto-entrepreneur dans un autre domaine. Nous verrons ce que cela donne…

  5. Bonjour,

    Merci pour vos conseils !
    Je suis photographe de mariage sous le régime auto-entrepreneur (micro-entreprise).
    J’aurais souhaité savoir s’il était légalement possible de vendre ses photos aux invités du mariage sur une galerie internet.
    Je ne vendrais pas de tirages, juste le téléchargement des images en HD, avec paiement par CB sur un site en ligne.
    Si c’était effectivement légal, est-ce que ce serait considéré comme une vente ou une presta?
    Au préalable, ma presta avec les mariés inclurait le téléchargement de toutes les photos. Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *