Interview sur le droit de la photo dans le dernier « Réponse à tout »

vendredi 1 janvier 2016

Bonjour à tous,

Relai d’une interview parue dans le dernier numéro du magazine « Réponse à tout » daté de janvier 2016,  à propos de droit d’auteur et de droit à l’image.

visuel couv

En quelques questions rejoignant les interrogations habituelles des internautes, la journaliste m’a ainsi baladée du droit à l’image au droit d’auteur.

visuel pour blog

Un exercice de voltige puisqu’il fallait rester précise tout en étant très sommaire, mais voici au moins de quoi donner déjà quelques grandes lignes aux lecteurs.

A très bientôt,

                                 Joëlle Verbrugge

Catégorie : Droit à l'image, Droit d'auteur, Suggestions de lecture
Mots-clés : , , ,

9 réflexions au sujet de « Interview sur le droit de la photo dans le dernier « Réponse à tout » »

    • Et pour ma part fatiguée de ce genre de commentaire…
      Est-ce que je vous prends « pour des pigeons » lorsque je partage des informations, comme souvent ?? Et qu’à ce moment, vous n’avez jamais un commentaire sympa à laisser ??
      Personne ne vous force à lire…
      Mais quand vous commentez, ayez au moins l’honnêteté intellectuelle de reconnaître qu’il y a sur ce blog plus de partage qu’autre chose.. s’il vous déplait que je parle aussi des publications qui parlent de l’objet de ce blog, à savoir le droit de la photographie, passez votre chemin…
      Personne ne vous force à lire…..

      Et que vous le croyiez ou non, cette interview était accordée gratuitement.. quel intérêt ais-je donc à ce que vous achetiez le magazine ?

      Encore une suggestion tiens : un de mes livres sort dans quelques jours.. puis-je vous conseiller une retraite sur Mars ou plus loin, car vous risquez, sinon, d’en entendre parler…
      Je ne voudrais pas heurter votre sensibilité avec cette promotion débridée….
      Excellente année à vous
      Et que 2016 vous apporte assez de bonheur pour que vous ayez, dans un an jour pour jour, quelque chose de plus intéressant à faire que des critiques..

      Joëlle Verbrugge

  1. Tous mes voeux pour 2016
    Continuez !
    Le partage c est essentiel
    On ne peut plaire à tous le monde
    Dommage ou heureusement ?
    Merci pour ce blog aux infos Gratuites…
    C est pour moi une aide précieuse
    Cordialement

  2. Bonjour,

    Tout d’abord je vous souhaite une bonne année 2016.

    J’aurais besoin d’un conseil de votre part, je travaille dans un hôtel nous refaisons plusieurs de nos chambres et pour cela nous changeons nos cadres et photographies. J’ai trouvé sur internet des photographies qui nous plaisent mais je voulais savoir si du point de vue juridique il y a un problème si je prends des photos trouvées sur des websites et que je les imprimes pour les mettre dans nos chambres ?

    Merci !
    Bonne journée .

    • Bonjour,
      Ne faites surtout pas cela.. c’est de la contrefaçon..
      Il vous faut soit acheter des reproductions dans le commerce, soit négocier avec les auteurs une cession de droits pour la reproduction des photos (sur base du fichier qu’ils vous communiqueront, pour assurer une bonne qualité) et dans les limites de la cession qu’ils vous accorderont..
      Bien à vous
      Joëlle Verbrugge

  3. Merci Me Joëlle Verbrugge pour vos conseils et information données souvent gratuitement, J’ai fait appel à vous 1 fois pour un conseil et j’ai eu le droit à un echange (gratuit) concernant mon dossier. Chose rare, merci encore.

  4. Bonjour
    Merci pour ces partages, et bonne année 2016.
    Je viens de rédiger la biographie de Gérard Ménatory (résistant, journaliste et naturaliste). Je veux l’illustrer de photos, pour la plupart j’ai les autorisations des auteurs des clichés. Mais il y en a une pour laquelle je ne parviens pas à retrouver trace du photographe, ni de la personne en photo. Il s’agit d’un cliché représentant une femme nu (mais cliché très soft) au milieu de loups. Au dos de la photo et indiqué le nom du photographe (Dominique Mercier) et un numéro de téléphone. Il y a également un mot du mannequin qui signe « Lily ». Mot à l’attention de l’homme dont je narre la vie. Je ne retrouve aunce trace de ce photographe, le numéro de téléphone n’est plus valable. La photo date de la fin des années 70 ou du début des années 80.
    Est-il possible de l’utiliser ?
    Je précise que j’ai écris aux magazines de charme « PlayBoy », « New Look » mais qu’ils ne m’ont jamais répondu.
    Dernière précision : la photo m’a été remise par les enfants de Ménatory. Mais je doute que cela leur donne un droit d’utilisation.
    En vous remerciant de votre conseil.
    Michel

  5. Bonjour,
    J’ai lu votre livre avec énormément d’intérêt.
    La notion de lieu qui accueille du public est maintenant expliquée. Toutefois je n’ai pas trouvé la réponse à la question suivante : Il s’agit du cas d’un centre commercial comme CAP 3000 près de Nice. Et la question est : est-ce que l’organisation qui gère ce centre commercial a le droit d’interdire la prise de photographies ?
    Dans certains des magasins de cette galerie, il y a déjà des signes interdisant la prise de photographie comme chez Desigual. Dans le cas des magasins de mode, on pourrait penser qu’il s’agit là d’un moyen de protéger les collections contre des potentielles envies de réaliser des contrefaçons…
    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *