Noël avant l’heure

mardi 26 octobre 2010

Bonjour à tous

Le Père Noël,il vient bien du Nord n’est-ce pas ??

Petite surprise ce midi dans ma boîte aux lettres : un juriste canadien, passionné de photographie et par ailleurs auteur de l’ouvrage « Grand Angle sur la photographie et la loi » m’expédie fort gentiment un ouvrage que je découvre donc à cette occasion..

Ce « Précis sur le droit de la photographie au Québec et au Canada » (c’est son sous-titre) est présenté sur le site de l’éditeur

Je remercie donc immédiatement l’auteur via son éditeur par eMail, et ensuite, puisque ça tombe juste pour ma pause de midi (le Père Noël fait décidément bien les choses…), je ne
résiste pas à la curiosité de commencer à explorer le contenu pour ce que je croyais au départ n’être qu’un premier petit survol rapide avant d’entamer la lecture plus au calme plus tard..

Si ce n’est que …… ce juriste, qui fut, à lire la biographie à l’arrière de l’ouvrage, professeur d’université, devait sans aucun doute offrir à ses étudiants un enseignement clair et vivant comme j’aurais aimé en bénéficier plus souvent pendant mes études. Je me suis donc laissée prendre au jeu, et j’ai déjà bien avancé dans la lecture, très très agréable.

L’ouvrage est articulé en deux grandes parties :

. la première orientée sur le droit à l’image, et organisée de façon très concrète et pratique en fonction des sujets photographiés et, pour certains, en mentionnant les limites posées par la loi (sûreté de l’Etat, secret industriel, espionnage et bien sûr la notion très élastique de « bonnes moeurs »..)
Et je constate avec amusement et plaisir que mon « chien motocycliste » est désormais connu également outre-Atlantique 😉
Petit clin d’oeil fort agréable au détour du chapitre consacré à l’image des animaux. La petite Voltige qui m’avait servi de modèle passe à la postérité

. la seconde partie de l’ouvrage  est axée sur les droits dont jouit l’auteur du fait de sa création dans le droit canadien

Et si le texte est fluide et à la portée de tous, l’universitaire n’est pas loin : les références de doctrine et de jurisprudence sont omniprésentes, ce qui est d’autant plus important que le droit canadien est un système de Common Law, où la jurisprudence revêt une importance prépondérante, bien plus que dans les systèmes de droit latin.

Pour ce qui est de Québec, le paysage juridique est plus mixte, puisque sur les aspects civils, le droit québecois est plus proche du droit civil français, ce qui autorise donc certaines comparaisons auxquelles se livre l’auteur.

Si d’autres photographes canadiens me lisent, n’hésitez donc pas, cet ouvrage vous sera fort utile. Et il me semble que l’ouvrage peut en outre être très intéressant pour ceux d’entre vous qui voyagent beaucoup.

Pour ma part je ne tarde pas à terminer le livre, qui se lit réellement avec plaisir.. Merci encore à l’auteur, à l’éditeur et merci surtout pour cette occasion qui m’est donnée de découvrir le droit canadien à travers le viseur de nos appareils.

Bonne lecture à tous.

 

 

Joëlle Verbrugge

Catégorie : Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *