Actualités

Comme mon nom ne l’indique pas

Bonsoir à tous,

Le petit billet de ce soir est inspiré par deux discussions que je viens d’avoir, simultanément, avec deux photographes différents qui ne se connaissent pas.

Au même moment, à quelques secondes près, les deux m’ont demandé si mes ouvrages pouvaient « aussi servir en droit français » ou s’ils étaient uniquement rédigés pour la Belgique…

Et là je me suis aperçue que malgré mes communications régulières, je ne le précise en effet pas souvent, même si toutes les jurisprudences que j’évoque (ou 99,99 %) sont rendues dans l’Hexagone.

Donc, je précise : bien que mon nom ne l’indique en effet pas, et bien que je sois de nationalité belge, je vis et j’exerce en France depuis 2001

Je suis établie au Pays basque (donc carrément à l’opposé de mon plat pays natal). Et tout ce que j’écris concerne au premier ordre le droit français, notamment donc tous ces ouvrages, et ceux qui viendront à l’avenir.

(Un clic sur ce visuel vous amènera directement sur la page concernée)

Certains points sont bien sûr transposables au droit belge ou à d’autres droits.

Mais si vous vivez en France et que vous vous interrogez sur vos droits dans les secteurs évoqués, allez-y donc en confiance !

Merci donc, indirectement, aux deux photographes qui m’ont posé la même question simultanément, de m’avoir fait comprendre que cela n’était pas si évident pour tout le monde. Après tout, ce n’est pas comme si je m’appelais Dupont… (qui est en réalité la traduction française de mon nom !) 😉

Et ceci me permet de vous souhaiter à tous un excellent WE, un bon réveillon, et plein de bonnes choses pour 2018.

Joëlle Verbrugge/Dupont

 

 

3 commentaires sur cet article

  1. Ah … au fait … ça marche aussi en Alsace ?
    C’est une moitié de blague, parce que du coup je me demande s’il y a des spécificités dans le droit local Alsace-Moselle à propos de photographie ! : )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *