Actualités

Le « Sud Ouest »… silence, donc…

Actu image

.. donc j’envoie ceci à l’instant :

« Messieurs,
Madame,

Je fais suite à mes eMails de ce WE, restés sans réponse de votre part (si j’excepte la réponse-type m’annonçant la transmission à la « rédaction concernée ».)
A ce stade il me semble que j’ai donc deux possibilités
– La première serait de vous adresser une note d’auteur tenant compte de la violation flagrante de l’article L 121-1 du Code de la propriété intellectuelle (le recadrage avec suppression volontaire de mon  nom en tant qu’auteur, et la publication avec la mention « D.R. »).
Dans cette hypothèse, et après déduction du précompte que vous aurez à verser à l’Agessa augmenté de votre contribution diffuseur, l’intégralité des montants que je percevrai sera versée à Reporters Sans Frontières (car oui, certains photographes risquent aussi parfois leur vie pour alimenter les colonnes du journal que vous vendez pour gagner la vôtre !).
J’apporterai si besoin la preuve de ce versement afin de bien démontrer que mon but n’est pas la recherche d’un profit personnel (raison d’ailleurs pour laquelle j’avais offert ce cliché à l’association qui, elle, respecte le travail des artistes et met tout en oeuvre pour le promouvoir).
– La seconde solution, qui serait peut-être moins coûteuse pour vous et, surtout, de nature à me convaincre (et à convaincre les nombreux lecteurs de mon blog) qu’il s’agissait bien d’un « erreur » totalement involontaire…  serait de me laisser une tribune libre dans votre quotidien.
Les conditions d’une telle parution seraient alors les suivantes :
. j’y expliquerai la notion de « D.R. », son origine historique, et les conditions dans lesquelles ces mentions sont légalement admissibles sous les clichés
. je m’engage à ne parler ni de la photo qui est à l’origine de nos  échanges de mails ni du blog où se trouve l’explication à ce sujet. Je ne donnerai pas l’adresse du blog, de telle sorte que vos lecteurs non avertis n’auront pas connaissance de l’incident précis qui a donné lieu à cette parution
. et quand mon article sera paru (sans la moindre modification, et en bonne place, et non coincé entre deux
petites annonces) je m’engage également le signaler  immédiatement sur mon blog ainsi que sur la page créée à ce sujet sur Facebook
ce qui pourrait peut-être redorer un peu le blason bien terni par cette parution et par de multiplesautres avant elle…
Dans tous les cas de figure, si la proposition de loi traitant de la matière, donne lieu à un vote positif, ce dont je ne doute pas, il faudra un jour ou l’autre changer vos pratiques
Pourquoi, dès lors, ne pas tenter de convaincre l’ensemble des photographes de votre réelle bonne foi en prenant les devants ? 
Et en instaurant dans le quotidien sans doute le plus lu de la région une pratique de respect des photographes sans lesquels vos parutions seraient nettement moins attrayantes.
Merci de me faire part de votre choix par retour.
Joëlle Verbrugge »
Ceci aura-t-il le mérite de susciter une réaction ?
A suivre..

12 commentaires sur cet article

  1. Commentaire laissé par Maltese le 4/10/2010

    Joelle,

    qu’un mot ? BRAVO !!

    Je continue…. car cela est un pur plaisir a lire et decouvrir…

    Puisses tu reveiller des consciences qui se sont endormies ces dernieres années. J’espere qu’ils vont relever le defi et t’offrir une colonne pour en parler….vu le retard a rattraper : 1 fois par semaine au minimum payé.. 🙂

    1. ouh là, comme tu y vas 😉

      Je ne crois pas pouvoir « réveiller les consciences », la proposition de loi qui chemine doucement sera à mon sens un milliard de fois plus efficace que moi… car au moins elle aura avec elle la force contraignante qui est sans doute le discours que comprennent le mieux certains interlocuteurs

      …mais bon, si grâce à tout ça au moins 1 ou 2 photographes arrivent déjà à se faire respecter, je serai contente 😉

      Inch’Allah 😉

      Joëlle

    2. 🙂 Joelle…oui, comme j’y vais, faut bien se defendre et s’entraider entre femmes photographes 🙂

      Je pense que des actions comme tu viens de lancer, sont des exemples des voies a suivre, pourraient faire emboiter le pas pour chaque DR trouvé..

      Tu as invité les photographes a venir deposer de meme sur ton blog.. une bonne idée, un bon outil le net, pouvant decompter les preuves et soutenir cette proposition de loi..

      Je suis a dispo sur Pixelartese.com pour t’y aider, si ca te dis…

      amitiés

      nadine

    3. Peut-être peux-tu juste relayer l’info déjà …

      J’imagine qu’on a plus de chance « d’impressionner » si tout est centralisé au même endroit, mais je ne revendique aucune exclusivité, le tout étant que tout le monde s’y mette, peu importe le lieu et le moyen

      Joëlle

  2. Commentaire laissé par Pierre Mairé le 5/10/2010

    Super… j’me régale en lisant ça ; je n’ai jamais eu le courage de pousser à ce point, et j’avais tort. A ma décharge : ce n’est pas mon métier non plus…

    On est tous avec toi (je crois).

  3. Commentaire laissé par Jérôme le 5/10/2010

    rien d’autre a dire que « sublime »….

    A l’image de ce blog, clair, concis, détaillé, du grand-art !

    Etant journaliste et travaillant donc au sein d’une rédaction, je dois dire que c’est le genre de courril qui doit provoquer une prise de conscience !

    Bravo Joelle !

  4. Commentaire laissé par Jérôme le 5/10/2010

    je n’avais volontairement pas lu la réponse de la rédaction avant, je viens de le faire. C’est tout a fait le genre de réaction qu’il fallait attendre. Etrangement le rectificatif était « prêt », étrangement on oublie le respect des sources (Cf Charte du journaliste, qui en 20 ans de carrière a du être lue au moins une fois, moi même en 12 ans je l’ai lue au moins 3-4 fois). Mais bon il est vrai que dans un quotidien l’urgence fait partie du « quoridien » et qu’une erreur peut se glisser. mais pas le replacement du copyright. Surtout à l’heure de l’informatique, du Workflow et des balises IPTC ! je n’ose imaginer l’état de leur photothèque si 20 photographes ajoutent leurs photos sans porcess d’archivage !

    Bravo en tout cas Joelle, j’ai fais un lien de mon facebook vers cette page, j’espère que certain confrères vont s’en inspirer !

  5. Commentaire laissé par Lucas William le 18/10/2010

    Sud-Ouest n’en est pas a son premier coup… J’avais entendu dire par un correspondant local qu’ils avaient déjç perdu des procès suite a des diffusions de photo.

    Je ne savais pas dans quels cas on pouvait utilisé la mention « DR ». Votre blog m’en a informé. Bravo pour votre travail, je viens de m’inscrire sur votre page FaceBook et je n’hésiterez pas a vous signaler les écarts de ce Journal dès que je m’en apercevrai.

    1. Et cela dit, la page ne se limite pas au journal « le Sud Ouest ».. l’idée étant justement d’épingler le fait que la pratique est généralisée à l’ensemble des organes de presse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *