Actualités

On dépasse les bornes des limites…

Bonsoir à tous..
Bon… je peux à présent vous le confirmer…

Mon petit délire de ce matin était bien un poisson d’avril…

Il est vrai que j’y avais mis dedans un concentré de tout ce qui nous fait réagir au quotidien, et je n’espérais pas des réactions aussi nombreuses, mais ça me confirme au moins que mes lecteurs sont attentifs et assidus…  et il était grand temps, après 4 ans 1/2 de « bloggage » sérieux et assidu, de s’offrir une petite distraction.

Il est certain aussi que je n’ai pas eu à forcer beaucoup la réalité pour rédiger cette petite plaisanterie de saison….

J’avais pourtant veillé à placer un petit indice au bas de l’article… la célèbre phrase que j’empruntais à la fin était issue de cette publicité :

les bornes des limitesPour terminer en beauté, je vous suggère de revoir cette pub en entier, qui était un monument de fraicheur et d’humour…

Et promis, mes autres articles seront comme d’habitude issus de VRAIES décisions, qui ne pourront de toute façon pas être pires (du moins je l’espère) et dont les références seront d’ailleurs, comme de coutume, indiquées de façon précise. En attendant, j’ai passé une excellente journée avec toujours une pointe de suspense pour me demander si quelqu’un allait faire le lien entre ma phrase finale et la date du jour..

Vous avez donc la preuve au moins d’une chose : on peut rédiger du droit et avoir envie de s’amuser également. Pour répondre à l’un des commentaires sur la page Facebook du blog, alors qu’un internaute indiquait que ça ne pouvait pas être un poisson d’avril sinon il serait de bien mauvais goût … je crains fort que le mauvais goût soit, au quotidien, du côté de certains tribunaux qui continuent malgré tout à nous abreuver de jugements parfois très surréalistes, et malheureusement très réels..

Le bon côté des choses, c’est qu’il reste encore une marge de progression pour que les Tribunaux arrivent à nous énerver à ce point… et que je continue à avoir de plus en plus de lecteurs. Je vous remercie tous pour votre assiduité.

Joëlle Verbrugge

Photo d’accroche : © Marius Masalar – Licence creative commons

17 commentaires sur cet article

  1. 1° Ouf ! C’était donc bel et bien ça !

    2° Pourquoi supprimer l’article ? Un petit texte d’introduction ou de conclusion pour préciser que son contenu n’est qu’invention à vocation comique et tout rentre dans l’ordre 🙂

  2. Excellent t ! je m’étais jurée de ne rien croire de ce que je lisais hier, et je suis tombée dans le panneau (et j’ai dûment bouillu).

  3. Bon allez, j’ai bien marché moi aussi. En même temps, ils (les juges) nous ont habitués à tellement d’âneries qu’on peut s’attendre à tout…

  4. Ce juge qui mesure un post traitement à l’aune de ses propres capacités en la matière (c’est bien de cet article qu’il sagit ?) m’a un peu surpris mais vous y avez mis un tel sérieux que j’y ai cru comme bon nombre de vos lecteurs…
    Merci de ce billet d’humour, bienvenu ! 🙂

  5. bien vu…ce qui est inquiétant, c’est que tout le monde est tombé dans le panneau, preuve que ça ne paraissait pas si incongru que celà…on voit tellement de bizarreries dans les jugements que l’on est prêt à tout avaler

  6. Bonjour,

    Oh purée, j’ai marché à fond !
    Ah nan, faut plus nous faire des choses comme ça, à nous pauvres photographes … déjà qu’on n’est pas loin de la paranoïa ?
    Je vous jure que j’ai envie de photographier un vieux mur pas loin de chez moi, et que parfois quand j’y pense, j’imagine le propriétaire vouloir m’empêcher de prendre la photographie en me demandant si je connais le droit à l ‘image …
    Merci aussi pour la pub Nestlé, j’adore cette série, je m’interroge toutefois sur l’autorisation de diffusion accordée par Maurice, par ailleurs condamné sans procès !

    Daniel.

    1. MDR… ah il faut lire un bon bouquin sur le droit à l’image..
      Maurice est un animal, donc un « bien ».. et donc toute décision est prise par le propriétaire du bien, qui semble être le petit gourmand…
      Lui-même mineur, certes, mais représenté par la mère qui est à côté et acquiesce clairement en fin de pub…
      Sur ce point donc, pas de tracas…

      Reste en effet la question du procès équitable.. là c’est plus délicat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.