Actualités

On n’arrête pas le progrès !!

Bonsoir

Un petit billet d’humeur rapide ce soir pour faire part d’un règlement de concours qui appelle quelques réserves..  pour le moins….  je n’avais pas prévu de mettre un article en ligne ce soir, mais parfois l’énervement impose quelques changements de programme.

De quoi s’agit-il ?

A l’approche de l’immense opération caritative qu’est le Télethon, et surfant sur l’énorme élan de générosité que suscite cette noble cause à travers tout le pays (et au-delà), un centre commercial situé en Bretagne a eu l’idée d’organiser un concours photo dont le principe est le suivant :

– les photographes professionnels ou clubs photo sont invités à s’inscrire, ce qui leur donnera un droit d’accès total à l’ensemble des installations du Centre Commercial pendant une durée de 5 jours pour montrer le Centre Commercial « avec un autre regard ».

– après cela, les photographes envoient une sélection de 10  leurs photos, qui seront       exposées dans les lieux après sélection par les organisateurs

– les participants sont aimablement conviés au vernissage de l’exposition, et acceptent     que les photos soient vendues aux enchères..

Fort bien…. jusque là l’initiative est plutôt louable.  Il reste bien sûr à trouver des acheteurs, mais avec le talent des photographes et la générosité des acheteurs, cela reste tout à fait possible..

Mais cela se corse dans le règlement du concours, puisque sous le titre « Droits d’auteur », il est toutefois prévu que « l’auteur s’engage à céder les droits des photos exposées au Centre /…/. Le Centre /…/ se réserve le droit de reproduction gratuite à des fins de communication et de documentation mais s’engage à toujours mentionner le nom de l’auteur lors de l’utilisation de ces photos. »

Magique ! Le nom des auteurs sera mentionné !!

J’ai du mal à comprendre qu’on puisse en arriver là…    mais sans doute suis-je trop naïve.

Soyons logique.. le concours se veut, ouvertement (c’est écrit noir sur blanc dans le document de présentation) l’occasion pour les photographes de « faire connaître les talents » des photographes participants. Mais dans ce cas, quel besoin de ne faire appel qu’à des professionnels ? Les amateurs n’ont pas de talent ? Ou bien les organisateurs veulent limiter le travail au moment de la sélection préalable des photos avant le vernissage ?

Quel est réellement le but ???  Et, à côté du coût du vernissage et de l’organisation de la vente aux enchères, à combien reviendrait le poste « prises de vues » dans une campagne de pub, s’il fallait engager plusieurs (dizaines ?) de photographes pour des prises de vue pendant 5 jours sur la surface totale du Centre commercial ??

Enfin, il aurait été bon que la cession de droits contiennent une limitation dans le temps et dans l’espace. En l’état, elle est contraire à l’article L131-3 alinéa 1er du Code de la Propriété Intellectuelle, qui pour rappel est rédigé comme suit :

« La transmission des droits de l’auteur est subordonnée à la condition que chacun des droits cédés fasse l’objet d’une mention distincte dans l’acte de cession et que le domaine d’exploitation des droits cédés soit délimité quant à son étendue et à sa destination, quant au lieu et quant à la durée. »

L’Internaute qui m’a fait part de ce concours me précise à la fin de son mail :

« Ce que j’ai conseillé à me collègues : s’inscrire, profiter du laissez-passer pour faire un beau reportage, leur envoyer 10 photos pourries, ne pas être sélectionné et exploiter le reste des photos (et envoyer un chèque au Télethon pour se faire pardonner). »

Bonne idée…

Il y en a une autre : participer, gagner..  et le jour où les photos seront exploitées par le Centre commercial pour sa publicité, assigner en contrefaçon sur base de la clause dont l’illicéité me paraît manifeste….

Il faut alors juste prendre un pari : la procédure judiciaire coûtera-t-elle aussi au Centre Commercial moins cher que la campagne de pub qu’il aurait du financer normalement…

Photographes bretons, donc, soyez attentifs.. ne vous inscrivez pas sans lire…

Les non-professionnels, aussi talentueux soient-ils sont donc à l’abri…  sauf toutefois s’ils font partie d’un club….

Et, pour tous.. rassurez-vous.. Le règlement prévoit également que les photos envoyées mais non sélectionnées restent « la propriété de leur auteur et pourront être acquises par le Centre (commercial). »  Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, la participation au concours est également gratuite !!!

Elle est pas belle, la vie ???

J’en ai vu, des règlements de concours…de tous les genres…  mais cette récupération de la générosité autour du Télethon, ça je n’avais pas encore rencontré…  et c’est cet aspect qui me dérange et suscite cet article !

Et pour tous les autres concours, je vous rappelle un lien que j’avais donné sur la page FB de ce blog il y a peu. Il s’agit d’un site spécialement destiné à signaler les concours aux règlements abusifs. C’est ICI, sur le site de l’UPP-Nord.

Je vous souhaite malgré tout une excellente soirée.

Joëlle Verbrugge

 

 

 

 

18 commentaires sur cet article

  1. Bonsoir, Joelle. Voilà bien longtemps que je ne vous avais plus écrit, même si j’ai toujours autant d’appétit à vous suivre.

    J’avoues m’être sans doute un peu perdu dans les clauses dudit concours, mais je voudrais déjà rebondir sur la question que ce règlement vous inspire, à savoir si les amateurs ont ou pas du talent.

    Mon amateurisme m’amène quand même à dire que d’indiquer le nom de l’auteur pour chaque photo est un strict minimum, et même si en l’occurence la finalité de ce concours est tout à fait honorable, je pense que les organisateurs auraient tout à fait intérêt de rentrer un peu plus dans les clous en n’entachant pas cette action par des manoeuvres pour le moins suspectes.

    Je partage donc bien volontiers votre coup de g…. du soir, et vous remercie une nouvelle fois pour tout ce travail que vous nous offrez.

    1. Bonjour.. bien sûr que le nom est un « strict minimum ».. c’est surtout une obligation légale..
      Je faisais, là-aussi, du sarcasme…. seule réaction possible face à ce type d’opportunisme.. 😉

      Et bien sûr que bon nombre de photographes non-professionnels ont un talent fou… sarcasme aussi (je préfère préciser alors) ;-).

      Je crois que la vraie finalité est celle de la campagne de pub.. et par chance, le téléthon est une belle opportunité ;-)…

      N’hésitez donc pas à diffuser..

      Excellente soirée à vous

      Joëlle

  2. J’ai vu plus drôle (inquiétant ?) dernièrement : un concours organisé sur Facebook par une agglo, pas de lot, pas de règlement, et pour seules consignes « envoyer les photos à xxx@xxx et sera soumis au vote du public, le [date] les gagnants seront déclarés au nombre de j’aime sur les photos ».

    Bref, ça sent carrément l’agglo qui veux mettre en valeur un nouvel espace aménagé (sujet du concours) en permettant à la page de diffuser régulièrement des images du nouveau site…

  3. Bonsoir Joëlle,

    Je vous envoie un lien sur un autre concours qui me **** encore plus, organisé par l’OT de Marseille!!!!!

    le prix : un dîner ou un mug (grosso modo) en échange pour tous les droits patrimoniaux sur les photos (quoi qu’il suffit d’y participer pour tout céder!!!!)

    Je vous laisse le « plaisir » de découvrir en détaille le règlement du concours :
    http://www.marseille.fr/sitevdm/document?id=16972&id_attribute=48

    1. Le plus simple serait de faire remonter ce genre de concours auprès de l’UPP (ils ont fait un appel dans ce sens il n’y a pas longtemps)…

  4. Bonjour,

    Une phrase m’a interpellé : « Les non-professionnels, aussi talentueux soient-ils sont donc à l’abri… sauf toutefois s’ils font partie d’un club …. » ==> sauf toutefois s’ils font partie d’un club !!!
    Veuillez excuser ma profonde ignorance, mais j’ai besoin d’un peu d’explication sur ce sujet.
    Et si vous avez de la documentation, ou des liens, à fournir, je m’empresserai de me mettre au courant.

    Je suis un amateur, dans un club photo. Je compte concourir en dehors des concours « gérés » par le club. À moi de me débrouiller, même si les membres me donneront toutes informations … si je sais quoi leur demander.

    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    Gilles Cartairade

    1. Bonjour
      C’était, là aussi, du sarcasme, par rapport au commentaire de ce concours particulier qui ne ciblait que les professionnels ou les clubs photo, et dont le règlement était très largement contraire au Code de la Propriété intellectuelle.

  5. Je me permets ici une parenthèse littéraire. La semaine dernière, je prospectais à la recherche d’un site qui pourrait me publier, et quelle ne fut pas ma surprise que l’un d’eux organisait un concours de nouvelles… demandant que les manuscrits soient anonymes !!! Avec, à gagner, entre autres, un an d’abinbement à un site de rencontres !!

    Très bonne soirée, Maître .

  6. Comme dit le proverbe : “Qui ne tente rien, n’a rien”, c’est ce qu’à dut se dire le Centre Commercial (enfin celui qui à eut l’idée du concours), mais bon, je vois pas trop pourquoi un pro perdrait son temps avec un concours autour d’un centre commercial, mise à part, bien sur, qu’il est besoin lui aussi de faire des clichés dans ce genre de lieu pour un autre projet 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *