Actualités

Pourquoi j’ai voulu créer Jurimage – Et ça marche !

Bonjour à tous,

Pourquoi diable ai-je eu l’idée de créer Jurimage ?
C’est une question que je me pose au moins deux fois par semaine, c’est-à-dire au rythme de mes articles bi-hebdomadaires. Je n’ai en effet pas toujours la possibilité de prendre de l’avance dans mes rédactions ou, quand j’ai pu en prendre, le temps passe si vite que je me retrouve souvent de nouveau en flux tendu sans même m’en apercevoir.  Lorsque les journées d’écriture et de gestion des dossiers sont terminées, il est donc assez fréquent que je me maudisse d’avoir eu cette idée (ou que mon entourage s’en charge pour moi) puisqu’il me faut alors sélectionner la jurisprudence qui va me servir pour le suivant, et me mettre à rédiger.

 (©Anemone 123 / Licence Pixabay)

Mais en réalité, l’idée de Jurimage existait déjà depuis 2013 ou 2014 environ. Il a fallu que j’attende de rencontrer l’équipe de 29bis Éditions pour pouvoir mettre cela en chantier.

L’écriture, comme toute forme de création – et même si elle est juridique dans ce cas précis – est une histoire d’entrainement. Plus on écrit, plus on a des chances de le faire efficacement et utilement. En me forçant à publier au moins deux articles par semaine sur ce support (sans parler de mon blog qui existe en parallèle), je me force aussi à préparer mes ouvrages, à enrichir peu à peu mes connaissances dans cette matière que je pratique tous les jours.

Du côté des lecteurs, j’ai souvent pu constater, depuis que Jurimage existe, que mes articles rencontraient une problématique ponctuelle et permettaient ainsi à un photographe, un vidéaste ou un utilisateur d’images de comprendre immédiatement les risques qu’il prenait éventuellement dans une situation donnée ou, tout simplement, à acquérir peu à peu des automatismes qui lui permettront de déterminer seul, dans sa vie professionnelle, les moments où il court un risque juridique et doit se poser pour réfléchir ou prendre conseil. Et il n’y a rien de plus agréable qu’un photographe qui vient me voir, par exemple lors du Salon de la photo, pour me dire “Au fait, merci pour tel article, vous m’avez fait gagner beaucoup de temps et/ou vous m’avez évité de gros tracas“.

Donc, pour tout cela, et malgré le temps considérable que prend la rédaction de ces deux articles par semaine, OUI bien sûr je continue ! Cette aventure Jurimage est pleine d’enseignements, tout autant pour moi que pour mes lecteurs. C’est une grosse contrainte, mais ça crée aussi le terreau d’autres idées de livres (la liste des futurs Checklists ou autres ouvrages s’allonge quasiment toutes les semaines).

À l’heure où j’écris ces quelques mots, nous approchons les 600 articles en ligne (579 très précisément, mais au rythme de 2 par semaine ça augmente vite) !

Et comme l’éditeur est conscient bien sûr des contraintes économiques dans lesquelles tous les professionnels évoluent pour l’instant, il vient de m’annoncer qu’il proposait tous les abonnements à 50% pendant 1 mois 1/2!

Pour découvrir les articles offerts, c’est PAR ICI
Pour la page des abonnements c’est PAR ICI – Code à insérer : COVID-OUT   (en majuscules et sans espaces)

Profitez-en… moi je retourne à l’écriture de l’article de jeudi prochain. Il est temps que j’arrive à refaire un peu de stock et à reprendre un peu d’avance ce que, contrairement à ce qu’on aurait pu penser, je n’ai absolument pas pu faire pendant le confinement.

Excellente journée à tous, bonne reprise et bonne lecture.

                                              Joëlle Verbrugge

 

1 commentaire sur cet article

  1. Bonjour,
    Pour toutes les questions juridiques relatives à mon activité, vous êtes très rapidement devenue ma référence, c’est clair, avec vos publications, et donc encore un grand bravo et merci pour tout ce travail : )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.